Prendre soin de son corps, on sait à peu près faire… Se laver, (bien) manger 🥦, boire, faire de l’exercice… Mais prendre soin de son monde intérieur, ce n’est pas encore une habitude répandue. Et c’est bien dommage! Méditer est une pratique que tout le monde devrait faire régulièrement et intégrer dans sa routine quotidienne, comme se laver les dents ou s’habiller. 🧘‍♀️🧘‍♂️

J’ai commencé à pratiquer la méditation il y a quelques années, mais sans régularité, comme ça, une fois de temps en temps. Ce n’est qu’en janvier 2018 que j’ai décidé de l’intégrer comme une pratique quotidienne. Après 1 an de pratique régulière, voyant tout le bénéfice que ça m’a apporté, j’ai eu envie d’écrire sur ce sujet. J’ai donc préparé deux articles sur l’initiation à la méditation. Ce premier article vous permettra de comprendre en quoi méditer peut vous être bénéfique, le deuxième sera orienté sur comment méditer et par où commencer.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que la méditation?
C’est le fait de focaliser son attention sur une chose (son souffle, une partie du corps, un objet, un sujet, un son, un mot…) ou sur l’environnement (sons environnant, température, air…), et de se placer en tant qu’observateur pour observer, accueillir, sans jugement.

LES BIENFAITS

Je vous partage ici quelques bienfaits que la méditation a sur le corps et l’esprit, mais vous en trouverez sûrement d’autres en faisant votre propre expérience.

Être à l’écoute de soi

pourquoi méditer

Lorsque vous méditez, vous êtes à l’écoute de vous-même. Plus vous méditez, mieux vous ressentez les sensations dans votre corps, vos émotions, les pensées qui traversent votre esprit… Cela développe votre écoute envers vous-même, ce que vous ferez de plus en plus naturellement, même hors méditation, avec la pratique. Vous savez mieux vous écouter: vos besoins, vos envies, vos pensées… En vous connaissant mieux, vous évitez d’agir en mode par défaut, mais vous agissez en tenant vos propres rênes.

Être dans le moment présent

Lorsque vous méditez, vous observez ce qui est, là, tout de suite, maintenant; pas ce qui était, ni ce qui sera. Tout ce qui est lié au passé ou au futur ne fait que passer au-dessus de votre tête. A force de pratiquer, vous serez plus présent dans chaque moment, vous les vivrez pleinement et les apprécierez davantage.

Prendre du recul sur les situations

Une des conséquences d’être dans le moment présent est que cela permet de moins subir les émotions du passé et de moins se laisser happer par les éléments extérieurs. Face à une situation désagréable, vous relativisez plus et vos émotions se régulent plus facilement puisqu’elles sont accueillies pleinement.

Mieux se concentrer

La méditation développe sa capacité à rester concentré. C’est comme un muscle qu’on entraîne: pendant les méditations, on s’exerce à recentrer son attention, par exemple sur son souffle, et à force de pratiquer, on y arrive de mieux en mieux. La conséquence c’est qu’en dehors de la méditation, notre capacité à se concentrer augmente, on se retrouve moins distrait par les choses annexes ou les éléments extérieurs et on a plus de facilité à recentrer son attention.

Moins de stress, d’anxiété, de dépression

stress, anxiété, dépression

Méditer apporte une paix intérieure et du calme au milieu du brouhaha extérieur. A force de pratiquer, j’ai ressenti plus de sérénité au quotidien; le stress que je pouvais ressentir face à certaines situations s’est amoindri.

Un temps pour soi

Cela permet aussi de prendre du temps pour soi, de s’accorder quelques minutes où l’on s’occupe de soi, de son bien être, de sa santé mentale (et santé physique comme nous allons le voir juste après…).

LE COTE SCIENTIFIQUE

De nombreuses études récentes prouvent que les bienfaits de la méditation ne sont pas que dans la tête. Notre corps se modifie avec une pratique régulière…

Du côté du cerveau

cerveau performantLa structure et l’organisation du cerveau se modifie, de nouvelles connexions neuronales sont créés, les informations circulent mieux dans les neurones. Le cerveau est plus performant. La plasticité neuronale est stimulée.
La matière grise diminue avec l’âge tandis que méditer l’augmente. La méditation permet donc de contrer le vieillissement de notre matière grise, ce qui a un impact positif sur la mémoire et l’apprentissage. Votre cerveau vieillit moins vite, et personne ne s’en plaindra! 😉
La méditation a aussi une action sur le thalamus, zone du cerveau reliée aux informations sensorielles. Notre rapport à la douleur change et nous observons une réduction de celle-ci.
Elle a un effet bénéfique aussi sur l’amygdale, la zone du cerveau qui contrôle le stress. Celui-ci diminue et l’organisme se rétablit plus rapidement. (Et n’oublions pas que le stress a des effets négatifs sur notre corps…)

Du côté des cellules

Le cerveau n’est pas le seul à être modifié grâce à la méditation. chromosome télomèreNos cellules en profitent aussi… Avec l’âge, nos cellules vieillissent et meurent à cause du raccourcissement des télomères (longueur protectrice à l’extrémité des chromosomes). La méditation rallonge ces télomères, et par conséquent la durée de vie de la cellule. Là encore, on vieillit moins vite! 😉

Les études montrent aussi des effets bénéfiques sur encore d’autres parties du corps: santé cardio-vasculaire, tension artérielle, immunité, inflammation… Grâce à toutes ces études, l’impacte positif d’une pratique régulière de la méditation n’est plus à démontrer.

Les effets de la méditation sont préventifs et curatifs. C’est d’ailleurs une pratique qui entre petit à petit dans les hôpitaux en complément des soins, notamment chez les personnes atteintes de cancer. La méditation est utilisée pour alléger la prise de médicaments et mieux gérer la douleur.

Que ce soit pour une motivation médicale (curative ou préventive), ou simplement pour être plus serein au quotidien, peut-être avez-vous envie d’essayer… Si vous vous sentez un peu perdu et si vous ne savez ni comment faire, ni par où commencer, je vous propose de voir ça plus en détail dans le prochain article, la semaine prochaine… 🙂