J’avais mis le cap sur 35 degrés Nord.
Tous mes bagages étaient à bord,
J’avais tout prévu, rien oublié,
Tout était parfaitement pensé.
Je sortais du port avec détermination
Vérifiant la carte de navigation.
Le soleil était au rendez-vous,
Présageant un voyage sans remous.

Plus je m’éloignais du port,
Plus mon cœur battait fort.
Cette peur que j’avais tentée de refouler
Revenait finalement me hanter.
Qu’est-ce qui pouvait bien m’effrayer ?
J’avais pourtant bien tout planifié…

La terre disparaissait petit à petit,
Doux souvenir de mon nid.
La vision de la mer calme à perte de vue
Avait finalement apaisé mon esprit confus,
Je regardais à nouveau droit devant
Me persuadant d’un voyage enrichissant.
Avec les jumelles, je scrutais l’horizon
Pour anticiper les perturbations.

Après plusieurs jours sans encombre
La mer se parait d’une immense ombre,
Le vent se levait, les nuages arrivaient,
Les vagues commençaient à s’agiter.
Ne voulant en aucun cas changer de cap,
Et risquer de compromettre mes étapes,
Je serrais fermement la barre
Et m’aventurais vers ce cauchemar.

La violence des vagues heurtant mon embarcation
Mettait à mal mon obstination.
A force de lutter, mon bateau s’ébréchait,
Et mes forces s’amenuisaient.
Fatiguée, je lâchais prise et me laissais voguer,
Voir où la mer me mènerait.
En chemin je dus lâcher quelques bagages,
Non sans peine, sans quoi j’aurais fait naufrage.
Je n’avais d’autre choix que d’avoir confiance,
Les vagues me dirigeraient dans le bon sens.
A la dérive, je m’endormais, épuisée…

Puis un matin, je me réveillai,
Derrière les nuages, le soleil réapparu enfin
Séchant ce qu’il restait de mon engin.
C’est alors que j’aperçus un groupe de dauphins
Sautant et plongeant dans l’immensité de leur bain,
Ils s’approchèrent, passèrent devant moi
Comme pour me montrer la voie.
A l’horizon, un arc en ciel se dessina
Laissant apercevoir la côte entre ses bras.
Je laissai de côté cette mer nappée de diamants,
Qui m’avait guidée, tant bien que mal, vers ce présent.

Je ne suis jamais arrivée à 35 degrés Nord,
Mais j’ai récolté des milliers de pépites d’or.

mer-bateau-soleil-or