Que celui qui n’a jamais prononcé la phrase « Je n’ai pas le temps » me jette la première pierre ! On veut tous faire plein de choses, on a de bonnes résolutions, des envies plein la tête… mais on est submergé par d’autres tâches qui occupent nos journées. Au final, on n’a jamais le temps de faire ce que l’on voudrait. Du moins, c’est ce que nous croyons… Alors, comment retrouver du temps libre quand on est débordé ?

1 - Définir ses priorités pour gérer son temps

Je ne vais pas y aller par quatre chemins… Le temps, c’est une question de priorité et de choix ! Eh oui ! Si on ne fait pas de sport, si on ne lit pas ou si on n’apprend pas une nouvelle langue, ce n’est pas parce qu’on n’a pas le temps, mais parce que ce n’est pas notre priorité.

Retrouver du temps libre, définir ses prioritésNotre cerveau aime bien les activités faciles et habituelles. Il n’est donc pas toujours évident de trouver le temps pour un petit cours d’espagnol, alors qu’il est si simple d’aller voir ce que nos amis postent sur Instagram ! Pourquoi irait-on se fatiguer à faire une séance de cardio alors qu’on pourrait plutôt regarder la dernière série Netflix ? 

Reformuler « Je n’ai pas le temps » par « Je ne prends pas le temps »

La première étape pour mieux gérer son temps est donc de remplacer « Je n’ai pas le temps de … » par « Je ne prends pas le temps de … ». C’est quand j’ai commencé à faire ce petit changement de langage que j’ai vraiment eu le déclic. J’avais le pouvoir et la responsabilité de ce que je voulais faire et du temps que j’y accordais.

Je vous conseille de vous exercer régulièrement. Reprenez-vous à chaque fois que vous vous entendez dire que vous n’avez pas le temps.

Par exemple, si vous vous dites « Je n’ai pas eu le temps de faire ma séance de sport aujourd’hui, car je devais faire faire leurs devoirs aux enfants », reformulez en « Je n’ai pas pris le temps de faire ma séance de sport aujourd’hui, car je voulais faire faire leurs devoirs aux enfants ».

Si votre conjoint vous demande si vous avez sorti les poubelles, répondez-lui honnêtement « Non, je n’ai pas pris le temps de les sortir », plutôt que « Non, je n’ai pas eu le temps de les sortir ».

Établir ses priorités

Nos priorités ne sont pas figées dans le temps. Ce n’est pas parce qu’un jour on va s’occuper de son propre bien-être qu’on ne va plus jamais s’occuper de l’entretien de la maison. Il faut simplement savoir à cet instant à quoi on veut donner la priorité. Demandez-vous : qu’est-ce qui est important pour moi en ce moment ? Comment je veux utiliser les 24 heures de ma journée ?

D’ailleurs, savez-vous où passent toutes vos heures ? Si vous enlevez celles où vous dormez, celles où vous travaillez, où vous mangez, combien vous en reste-t-il ? Et comment les utilisez-vous ? Si ces heures étaient de l’argent, seraient-elles dépensées pour des futilités ou investies dans quelque chose qui vous tient à cœur ?

Retrouver du temps libre

2 - Trier ses tâches pour optimiser son temps

Pour ne plus avoir cette impression de trop de choses à faire, il est alors important de redonner à chacune d’elle sa juste valeur.

Avez-vous déjà entendu parler de la matrice d’Eisenhower ? C’est un outil qui permet de répartir les tâches selon leur degré d’importance et d’urgence.

Cette matrice est un tableau à quatre cases. Un des axes représente l’urgence, l’autre, l’importance :

Retrouver du temps libre - Trier ses tâches pour optimiser son temps - La matrice d'Eisenhower

Une tâche est importante s’il y a des conséquences si elle n’est pas faite. Elle est à considérer comme urgente si elle doit être faite le jour même. En ayant cela en tête, il ne reste plus qu’à remplir le tableau (en étant honnête avec soi-même).

Par exemple, emmener son enfant à l’hôpital s’il est tombé sur la tête, c’est urgent et important ; il risque d’y avoir de graves conséquences et je dois le faire tout de suite.

Votre bien-être est important mais non urgent. Si vous ne prenez pas soin de vous, il y aura des répercussions sur votre santé, mais il n’y a pas d’urgence à le faire dans la journée.

Quelqu’un qui sonne à votre porte est urgent mais non important. La personne risque de repartir si vous n’allez pas ouvrir la porte dans les quelques minutes, mais a priori, ça ne devrait pas avoir de conséquences graves si vous n’y allez pas.

Enfin, regarder Netflix, les réseaux sociaux, font partie des choses non-urgentes et non importantes. En général, c’est ce genre d’activités que l’on fait pour procrastiner sur autre chose de plus important.

Enfin, une fois les tâches réparties dans les cases qui vont bien, qu’est-ce qu’on en fait ? La théorie dit :

Retrouver du temps libre - Trier ses tâches pour optimiser son temps - La matrice d'Eisenhower actions

En pratique, vous pouvez vous en inspirer et y apporter de la souplesse. Je suis assez partisane du fait d’adapter les techniques et outils à sa propre personnalité. Le principal est que vous réalisiez, en faisant cet exercice, qu’on n’accorde pas toujours la juste place aux tâches, mais aussi que vous preniez conscience que vous n’êtes pas obligés de tout faire vous-même. Il est possible de déléguer à votre conjoint, à vos enfants, à une personne extérieure. Et si vous avez envie de chiller devant Netflix, libre à vous, mais au moins maintenant vous le ferez en toute conscience.

3 - Organiser ses activités pour se dégager du temps

Maintenant que vous avez une vue plus précise de l’importance et de l’urgence de vos tâches, vous pouvez planifier celles que vous pouvez. Cela permet de ne pas s’éparpiller, de se sentir engagé et d’éviter la procrastination.

Faire une to-do liste ou tenir un agenda

Retrouver du temps libre, faire une to-do list ou utiliser un agendaPour se libérer du temps, le top du top, c’est d’avoir tout écrit à un même endroit ! Vous aurez ainsi un aperçu de vos tâches en un coup d’œil et vous allégerez votre cerveau. Vous pouvez inscrire à côté la plage horaire et le temps nécessaire pour les faire.

N’oubliez pas d’y inclure les activités auxquelles vous voulez accorder votre priorité et que vous avez jusque-là procrastiner : faire du sport, prendre du temps pour vous, passer du temps avec une personne en particulier…

Évidemment, gardez des moments où rien n’est prévu. Le but n’est pas de combler le moindre créneau, mais de mieux vous organiser pour ne pas perdre de temps et même, vous en faire gagner. Donc, ne vous en demandez pas trop et ne surchargez pas votre agenda, au risque de vous retrouver à nouveau débordé et démotivé comme je l’explique dans l’article 9 habitudes pour être serein au quotidien !

Optimiser vos temps perdus

Retrouver du temps libre, optimiser vos temps perdusVous pensez ne jamais avoir le temps pour lire un livre, écouter un podcast, faire votre flot de pensées ? Eh bien, profitez des temps « perdus » pour les faire. Prenez votre livre dans les transports en commun, écoutez votre podcast préféré dans la voiture, mettez à profit votre attente chez le médecin ou lors de la séance de sport de votre enfant pour écrire vos pensées et travaillez sur votre développement personnel.

Privilégier le temps de qualité

La qualité est bien plus importante que la quantité. Mieux vaut passer 30 minutes à jouer avec votre enfant en étant pleinement présent, plutôt que d’être avec lui 2 heures mais en travaillant en même temps.

Être productif

Il est inutile de passer des heures sur une tâche qu’on doit faire mais qui ne nous apporte aucune satisfaction. Si vous devez faire du ménage, mais que comme moi, ça ne vous transcende pas, vous pouvez définir un temps pour le faire. Par exemple, vous vous donnez 1 heure pour le faire à fond, mais quand l’heure est passée, vous vous arrêtez.

Si vous devez rendre un travail, isolez-vous pour être pleinement concentré. Vous serez plus productif et une activité qui vous aurait pris 2 heures en temps normal ne vous prendra peut-être qu’1 heure. Ce qui vous laissera 1 heure pour faire autre chose.

Retrouver du temps libre, être productifSi vous avez envie d’aller faire un tour sur les réseaux sociaux, là encore, vous pouvez vous donner un temps limité pour éviter de tomber dans le scroll infernal et vous rendre compte que mince, il est déjà 20 h et ça fait presque 1 heure que vous faites défiler les pages sans cesse !

Regrouper les tâches similaires

Comme je vous en ai déjà parlé dans l’article pour être serein au quotidien, pour gagner du temps, il faut procéder en batch quand c’est possible. Le batch c’est quoi ? C’est le fait de regrouper les tâches similaires afin d’optimiser son temps.

Par exemple, plutôt que de préparer chaque soir le repas, vous pouvez préparer le dimanche les bases qui vous serviront pour les premiers jours de la semaine : faire cuire du riz, des pommes de terre, du brocolis, râper des carottes, du céleri… Ensuite, le soir, vous n’aurez plus qu’à agencer ensemble vos aliments, éventuellement les faire réchauffer, y ajouter une petite sauce et voilà ! Alors oui ça prendre un peu de temps le dimanche, mais moins que le cumul du temps passé chaque soir à cuisiner.

Bonus - Profiter du confinement pour prendre le temps

Voici le petit bonus, qui ne sera valide que pendant le confinement. Quoique… même lorsqu’on retrouvera la vie normale, je vous souhaite de continuer de ralentir le rythme de temps en temps. Pour celui qui tombera sur cet article dans le futur, nous sommes en avril 2020 et nous sommes confinés encore pendant 3 semaines pour lutter contre le Covid19.

En tout cas, s’il y a un moment pour trouver du temps et mettre en pratique ses objectifs, c’est bien maintenant. À part pour les personnes qui continuent de se déplacer pour aller travailler, normalement vous devriez avoir un peu plus de temps que d’habitude : pas de trajet, peut-être pas de travail du tout…

Toutes les choses que vous pensez ne pas avoir le temps de faire hors confinement, profitez-en pour les faire maintenant. Si vous les ancrer dans vos nouvelles habitudes, il sera plus facile après de les conserver dans votre quotidien.

Avec ces astuces, j’espère que vous allez maintenant vous sentir moins surchargé et que vous retrouverez du temps libre pour inclure des activités qui vous tiennent à cœur dans votre quotidien.

Pour compléter cet article, je vous conseille d’aller lire dès à présent : prendre du temps pour soi quand on est parents.